Vous êtes connecté(e). Rafraichissez la page pour afficher les changements.
Conte d'Hivernel 2018

Conte d'Hivernel 2018

Par Asheralia il y a 2 mois, 3 semaines dans Divers

Désireux de connaître la fin des aventures de notre jeune héroïne ? Découvrez l'intégralité mais surtout la fin du conte de cette année. Il parrait qu'il réserve un sacré rebondissement ... Bonne lecture à toutes et à tous et Joyeux Hivernel !

 

 


 

Bien que l’étude des golems soit le sujet dont elle devrait être la plus préoccupée, Trixi avait bien d’autres projets en tête. Ces projets, qui malgré la joie que ces derniers avaient pour but de créer, faisaient d’elle la risée non seulement de sa coterie mais aussi de sa ville et de sa propre famille. Trixi n’avait que faire de l’avis de ses semblables, même si elle aurait préféré avoir le soutien de ses proches.

Il est vrai que son avenir était déjà tout tracé : une entrée facile à l’université de la Dynamique, une mise à profit de ses connaissances innées afin de révolutionner la technologie, devenir une grand figure dans le monde scientifique pour enfin siéger au Conseil. Mais cette vie était celle que ses parents et professeurs avaient choisie pour elle, pas la sienne. Son souhait était simple : créer du bonheur pour tous.

Ça a commencé par la création d’un golem ayant la faculté de raconter des blagues. Trixi l’avait l’avait même doté de la capacité d’en apprendre davantage au contact des gens et de leurs réactions. Bien qu’il ait eu du succès auprès des enfants, un autre golem vit le jour. Ce dernier avait pour simple but de diffuser de la musique lors d’une petite fête de fin d’année d’étude. C’est ce jour précis que notre jeune asura eu une idée brillante qui, néanmoins, signa le début d’une aventure dont elle n’avait pas idée. C’est en seulement moins d’un mois qu’elle donna le jour à ce qui allait devenir à la fois sa plus grande source de joie, mais aussi la raison de désagréments futurs.

X-M4S était à l’image de ce qu’aimait le plus Trixi : le bonheur ; et quoi de plus joyeux que la fête d’Hivernel ? C’est la période que préfère Trixi car elle est synonyme d’insouciance, de joie, de gratitude, de sourires et bien d’autres choses qui emplissaient son cœur de félicité. Quoi qu’il en soit, ce golem était magnifique à ses yeux, une véritable merveille combinant technologie et réjouissances. X-M4S comblait Trixi, le golem pouvait tout faire : chanter des mélodies d’Hivernel, conter auprès du feu de douces histoires, réaliser des biscuits et autres gourmandises etc. Ce sont d’ailleurs ces derniers qui donnèrent à la jeune asura le surnom de Candy Trixi. En effet, elle avait délaissé ses études pour confectionner des bonbons qu’elle distribuait à qui le souhaitait autour d’elle.

 

Bien que ce fut une source de ravissement pour certains, d’autres ne voyaient ceci que d’un mauvais œil. C’était notamment le cas de ses parents qui, désireux de voir leur enfant revenir dans le droit chemin, décidèrent, avec le soutien de contacts sur place, de l’envoyer au Pays du Soleil d’or : Elona. Après des aurevoirs plutôt froids sans pour autant que cela vienne des températures de saison, Trixi quitta sa famille sur le port de Rata Sum et prit le large à bord d’un navire marchand en direction de l’Oasis de cristal.

La traversé fut longue mais pas si ennuyeuse. En effet elle avait pris soin de dissimuler dans son paquetage un atout qui allait lui servir partout où elle irait : X-M4S. C’était sans compter avec l’aide d’un de ses professeurs qui lui avait offert un petit bijoux de technologie : un SML-NRGY-300, un appareil permettant la miniaturisation temporaire de n’importe quel objet. Ce présent ne lui aura jamais autant servi pensait-elle.

C’est au Port d’Amnoon que le navire accosta enfin après quelques jours de voyage. A peine les pieds sur la terre ferme que Trixi fût accueillie par Yousra, l’éminent capitaine du port, qui la guida vers le bureau du centre communautaire afin d’être mise en relation avec les contacts prévus par ses parents. Ainsi, la jeune asura se retrouva en compagnie de son nouvel entourage : un groupe de Lanciers du Soleil chargés de la sécurité des campements dans le désert. Bien que ça ne soit pas une situation qu’elle aurait choisi, Trixi ne voyait pas cette expédition comme une punition mais plutôt comme une opportunité nouvelle. Bien évidemment il fallut un temps d’adaptation à son nouvel environnement, on ne passe pas d’un claquement de doigts d’un milieu urbain avec tout son confort à un milieu majoritairement composé de sable. Mais Trixi aimait cet endroit. Les tâches qui lui étaient confiées s’avéraient à la fois simples et profitables à tous, ce qui lui offrait pas mal de temps libre qu’elle consacrait à l’entretien de X-M4S, l’exploration des environs et bien sûr à sa légendaire confection de douceurs qui ravissaient l’ensemble de ses collègues.

 

A la fin d’un après-midi plutôt chargé en travail, Trixi s’en alla explorer une nouvelle zone du désert en compagnie de son fidèle golem. Soudain, elle trébucha en se prenant le pied dans un obstacle qu’elle n’avait pas vu jusque là. Elle tourna son regard vers le coupable de cette chute et vit quelque chose étinceler à travers le sable. Un simple effleurement du revers de la main révéla une lampe élonienne. La lampe était ancienne mais on pouvait encore voir les fins détails ouvragés à sa surface. Afin de mieux les distinguer, Trixi souffla dessus mais sans réelle efficacité, alors du revers de sa manche elle frotta la lampe. C’est alors que cette dernière se mit à trembler en émettant un bruit sourd. Soudain une brume jaillie de la lampe. Surprise, Trixi la laissa tomber au sol et vit une silhouette se dessiner devant ses yeux béats.

ENFIN LIIIIIIIBRE” hurla l’émanation qui venait d’apparaître. “Qu’est-ce donc que cette créature courte sur pattes ?” dit-il en observant la jeune asura. Cette dernière, ne se démontant pas, lui rétorqua aussitôt : “Je suis Trixi, je suis la personne à qui vous devez votre liberté fraîchement acquise et je réclame mon dû.” Ce qui fit rire sans retenu l’ancien captif. “Ahahaha, que crois- tu que je sois ? Un génie ? Ahaha ! Je suis le djinn Shaytãn ma petite, j’ai bien des pouvoirs mais aucune obligation envers toi !”. C’est alors qu’avec la plus grande des déterminations, que Trixi le menaça de le renvoyer dans sa prison. Sous l”ultimatum, Shaytãn se résigna à écouter l’asura qui revendiqua 3 vœux. Le djinn soupira mais accepta de répondre à sa demande. Soulagée d’avoir réussi à tenir tête à cette créature mystique, la jeune asura réfléchissait déjà à comment utiliser ses vœux de la meilleure des manières possibles.

Ce n’est que quelques jours plus tard, que Trixi demanda au djinn son premier souhait. Bien entendu elle avait pris soin d’étudier la question, mais son cœur l’encouragea à ne jamais oublier ce qu’elle aimait le plus au monde : répandre la joie. C’est donc tout naturellement qu’elle ordonna à Shaytãn de mettre fin à l’existence de toute maladies et autres infections sur l’ensemble du globe. Shaytãn s’exécuta, bien qu’il n’avait que faire de ces choses là. Son premier vœu réalisé, Trixi reprit le cours de sa vie sans pour autant oublier qu’il lui en restait encore 2 à formuler.

C’est au cours d’une expédition au Domaine de Vabbi, alors qu’elle mettait en place des générateurs de boucliers holographiques, que des souvenirs d’Hivernel à Rata Sum lui revenaient en mémoire, la rendant ainsi nostalgique. Les toits saupoudrés de neige, les guirlandes, les illuminations, tout ceci lui manquait tout comme bien d’autres choses. Si seulement il était possible d’avoir toute cette féerie d’enfance en ces lieux … “Bien sûr que oui c’est possible !” se dit-elle, de plus cela offrirait aux habitants d’Elona de connaître la joie d’un Hivernel Tyrien ! C’est alors que Trixi s’adressa au djinn pour son second voeu. Shaytãn, après avoir écouté les descriptions de Trixi qui exposait ses souvenirs avec ferveur, accéda à son souhait et, en quelques instants à peine, tout Elona se revêtit d’un voile féerique aux allures d’Hivernel Tyrien. Il y avait de la neige ici et là, la végétation environnante portait avec allure de jolies décorations, même les bâtiments locaux étaient ornés d’illuminations. Trixi, des étoiles dans les yeux, savait que sa joie était partagée par tous en ces régions désertiques, elle le sentait.

Le cœur empli de gaieté, Trixi ne s’attendait pas à voir un spectacle qui le lui brisa. Un troupeau de shadhavars se faisait exterminer par une horde d’éveillés stigmatisés pour le plaisir. Les larmes aux yeux, la jeune asura invoca Shaytãn pour son ultime vœu. Le djinn l’écouta, il s’était attaché à elle qui ne voulait que le bonheur des autres de façon intéressée. “Je souhaite qu’il n’y ai plus de mal dans le cœur de tous, que la joie et la bonté remplacent toute forme de cruauté, que la noirceur des âmes se transforme en bienveillance.” Shaytãn obtempéra et accorda à Trixi sa demande. D’un claquement de doigts, il n’y avait plus de bonnes ou de mauvaises personnes, peu importe la race ou la faction, tous en ce monde s’appréciaient et vivaient ensemble.

 

Quand vint le soir d’Hivernel, Trixi le fêta avec ses camarades éloniens à qui elle offrit des biscuits et des bonbons qu’elle avait confectionné elle même avec X-M4S. La fête battait son plein, il y avait un banquet, des cadeaux, des boissons festives, des chants, Trixi était heureuse ce soir-là. Ce qu’elle ne savait pas, c’est que cette soirée lui réservait encore une surprise dont elle se souviendrait toute sa vie ...Non loin du campement, se trouvaient des bâtiments supposés abandonnés, et pourtant, des bruits de fête provenaient de l’un d’eux. Personne n’y porta d’attention sauf notre jeune Trixi qui, accompagnée de X-M4S, décida d’aller jeter un œil à tout ce grabuge. Plus Trixi s’approchait et plus elle pouvait distinguer de la musique festive accompagnée de rires. L’édifice s’avérait être un ancien temple au regard de son architecture et ses gravures. Plus elle s’enfonçait dans le monument, plus sa curiosité grandissait. Elle vit à quelques pas deux imposantes portes entrouvertes d’où de la lumière sortait, sûre que le vacarme en provenait, elle décida de s’en approcher. Enfin devant, elle poussa doucement les lourdes portes et devant ses yeux, un spectacle déroutant se révéla.

 

 

Ce n’était pas la décoration très “Hivernel” ou la lumière aveuglante qui la chamboula, mais c’était de voir ces 3 individus fêter Hivernel à leur façon. Quelle surprise quand elle se rendit compte que c’était le Roi Joko en personne qui se dandinait, entouré de 2 de ses serviteurs, sur une musique endiablée. Un peu décontenancée, Trixi ne savait pas très bien comment réagir face à cette personnalité connue pour ne pas être la plus charitable au monde. Ce dernier lui sourit avec allégresse lorsqu’il la vit à l’entrée de la salle et l’invita à se joindre à la fête, ce qu’elle fit de bon cœur. Les réjouissances durèrent toute la nuit et Trixi se conforta dans l’idée même que peu importe les différences qu’il peut exister entre les gens, la fête d’Hivernel était là pour les rassembler. Joyeux Hivernel à tous.

 


Rédaction : Asheralia

Illustrations : Plume

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.